La Deuxième Cachette de Deir el-Bahari

Découverte en 1891, la Deuxième Cachette de Deir el-Bahari (en égyptien Bab el-Gasous, la « Porte des Prêtres »), située au nord de la cour inférieure du temple de la reine Hatchepsout, est une immense tombe collective qui abritait plusieurs centaines de cercueils ainsi qu’une multitude d’autres objets, appartenant aux membres du clergé d’Amon contemporains de la 21e dynastie (vers 1069-945 av. J.-C.) et à leur famille.

Cette tombe avait probablement été aménagée vers 950 av. J.-C. afin de rassembler en un seul lieu, aisé à surveiller et à protéger, le mobilier funéraire de ces prêtres et prêtresses, inhumés à l’origine dans diverses tombes familiales de la nécropole thébaine.

Malheureusement, la Cachette fut vidée en quelques jours à peine par les égyptologues français Georges Daressy, Eugène Grébaut et Urbain Bouriant, sans qu’aucun relevé ne soit réalisé, ni aucune liste précise du contenu des couloirs. Les seuls documents illustrés contemporains de la découverte sont de rares gravures parues dans la presse de l’époque, assez peu utiles pour notre compréhension de l’agencement intérieur de la Cachette.

 

Retour à la page précédente