Velours porte-bonheur!

Ceci est le plus ancien velours ottoman conservé au monde. La dynastie des Ottomans a régné sur la Turquie de 1281 à 1924. La soierie dont il est question ici, brodée de fil d'or, date de la deuxième moitié du XVe siècle. Elle provient de la région de Bursa. La collectionneuse Isabella Ererra l'offrit à notre musée. Vous pouvez admirer ce textile dans la superbe salle rénovée consacrée à l'art du monde islamique.

Chef-d'oeuvre de technicité

D'un point de vue purement technique, ce tissu est un véritable chef-d'oeuvre. Les fils de soie et d'or, tissés de manière serrée, sont de première qualité. La cochenille arménienne a été utilisée comme pigment pour donner à l'arrière-plan sa teinte carmin. 

Motif porte-bonheur

Le motif, parfaitement équilibré, représente une double ligne en forme de vague, qui n'est pas sans évoquer les rayures d'un tigre. Les trios de disques percés, de tailles différentes, font quant à eux penser aux taches du léopard. Ensemble, ces motifs symbolisent le pouvoir. Ils sont connus sous le nom de "çintamani", ce qui, littéralement, signifie "joyau qui porte bonheur". De bon augure, donc!