Tombe de Nakht

Tombes creusées à Thèbes

Chaque année, en Égypte, des milliers de touristes visitent les tombes creusées dans les falaises thébaines. Leurs peintures murales exceptionnellement riches proposent une image fascinante de la vie dans l’ancienne Égypte. C’est dans cette région, dans les années 1820, que fut découverte la tombe de Nakht. Au XIVe siècle avant J.-C., le défunt était le ‘Porteur des offrandes florales d’Amon’ et le ‘Jardinier des offrandes divines d’Amon’. Il était donc un personnage en vue dans le temple d’Amon, à Karnak. De superbes peintures murales nous renseignent sur ses occupations dans les champs et les jardins du temple. 

Reproduction

Une copie de ces scènes fut réalisée au XIXe siècle. Heureusement, car dès le début du XXe siècle, la fumée, le bétail, la vermine et les pillards avaient causé des dommages irréparables aux fresques originales. Les croquis et les fac-similés, qui étaient conservés au British Museum, attirèrent l’attention du célèbre égyptologue Jean Capart. En tant que conservateur aux MRAH, il prit l’initiative de reconstituer les décors de la tombe. L’ouvrage fut confié à Marcelle Baud. Cette dessinatrice et égyptologue fit une copie des dessins des murs et y appliqua les pigments et les techniques picturales de l’ancienne Égypte.

Petite salle de Nakht

L’inauguration de la tombe reconstituée eut lieu le 30 juin 1928 au Musée du Cinquantenaire. Depuis lors, de nombreux visiteurs ont pu admirer cette œuvre d’art. À la fin du XXe siècle, une rénovation devenait nécessaire. Le projet reçut récemment une dimension pédagogique supplémentaire. Dans la nouvelle salle, les banquets de fête et d’autres scènes représentées dans la tombe sont rendus plus vivants par leur mise en parallèle avec des objets de la vie quotidienne. Des fragments originaux de peintures murales sont aussi exposés, de même que des outils tels que des pinceaux et des palettes à pigments. Il est aussi fait allusion aux artisans qui ont réalisé les superbes tombes de la Vallée des Rois : les ouvriers du village de Deir el-Medineh.