Statuette kavakava

Statuette kavakava
Île de Pâques
XVe siècle
bois (toromiro); H. 43 cm
Inv. ET.48.63

Les statuettes kavakava ('dont on voit les côtes') ont fait couler beaucoup d'encre. Dans les années 1930, un médecin français y avait vu la représentation de maladies dues à la consommation d'eau de mer. Plus récemment, d'autres ont cru y reconnaître les déformations physiques de victimes de malnutrition. Mais, en Polynésie, le squelette possède des fonctions symboliques fondamentales. À Tahiti, par exemple, le dieu Tangaroa, créateur de l'univers et de ses habitants, a construit la première maison du monde en utilisant sa colonne vertébrale comme poutre faîtière et ses côtes pour monter l'armature de la toiture. Par ailleurs, les moai ('figurations') kavakava étaient encore portés autour du cou lors de fêtes organisées pour les premières récoltes, à la fin du XIXe siècle. La statuette de Bruxelles, une des plus remarquables, remonte, elle, au XVe siècle (datation par le carbone-14). 

Cette intriguante statuette sera présente dans l'exposition Oceania - Voyages dans l'immensité qui se déroulera au Musée, du 26.10.17 au 29.04.18.

 

Retrouvez cet incontournable sur notre catalogue en ligne Carmentis, et dans la publication Les Incontournables du Musée du Cinquantenaire.