Septime Sévère radiographié

Septime Sévère dans la salle Apamée

Cette statue antique de plus de 2 m de haut est un des très rares grands bronzes de l'Antiquité qui soient arrivés jusqu'à nous. Il représente un empereur en habit héroïque, tenant originellement un sceptre de la main gauche et demandant la parole de la main droite (geste de l'orateur).

Elle a été découverte à Rome, sur le Janicule, lors des travaux effectués par le pape Urbain VIII afin de fortifier cette partie de la ville en 1643. Immédiatement entrée dans les collections familiales, au Palais Barberini, l'oeuvre fit bientôt partie des statues les plus célèbres de la Ville Éternelle.

Au départ découverte sans tête ni bras droit, elle fut brillamment restaurée en 1667 par un des grands sculpteurs baroques du moment, collaborateur du Bernin, Paolo Naldini. À la suggestion de Leonardo Agostini, l'antiquaire du pape, il y restitua un portrait de Septime Sévère (193-211).

L'oeuvre fut acquise en 1880 par l'ingénieur et collectionneur Léon Somzée. À sa mort, sa collection fut mise aux enchères. Grâce au mécénat des grands banquiers et hommes d'affaires de l'époque, l'État belge put acquérir la statue en 1904.

Une étude réalisée en collaboration avec EDF Belgium

En juillet 2008, la statue antique de Septime Sévère fut soumise à une étude métallurgique, une endoscopie et une radiographie. Le but de ces analyses était de déterminer la composition des différentes parties et de découvrir les possibles points faibles, en prévision d'une restauration pertinente. La dernière étape de l'étude, en 2011, consistera à reconstituer virtuellement la position originale du bras droit. 

 Résultats provisoires de l'analyse

  • Alliage antique en bronze (cuivre-étain) à teneur en plomb très élevée (jusqu'à 38%)
  • Alliage bronze très différent pour la restauration effectuée au XVIIe siècle par Paolo Naldini : moins de 3% de plomb
  • Plaque de réparation dans le dos de la statue et drapé avant gauche en cuivre
  • Structure interne en fer, en forme de croix
  • Remplissage des jambes (plâtre, métal) pour assurer la stabilité de la statue

Prix Caïus

Le 9 décembre 2009, la Fondation Prométhéa distribua les prix Caïus. Le jury choisit à l'unanimité l'étude réalisée sur la statue de Septime Sévère, collaboration entre le Musée du Cinquantenaire, la Fondation EDF Diversiterre et le département Recherche et Développement du groupe EDF. EDF Belgium reçut pour ce projet le prix Caïus belge du mécénat culturel dans la catégorie "Grandes Entreprises".