Scannérisation en 3D et en couleurs

Ce jeudi 10 et vendredi 11 décembre, l’I.E.R. (Istituto Europeo del Restauro) a procédé au scanner 3D couleur des sarcophages de la Deuxième Cachette de Deir el-Bahari qui sont restaurés en public pendant toute la durée de l’Expo Sarcophagi.

Ce scanner, ultra moderne, a envoyé ses données directement vers les ordinateurs qui affichent à une vitesse prodigieuse les images des sarcophages en 3D et en couleurs. (Les visiteurs de l’exposition ont pu également assister à ce scan en direct sur l’écran mis à leur intention sur les vitres du labo de restauration).

Ces images scannées en 3D et en couleurs seront très précieuses pour les restaurateurs pour quatre raisons bien précises :

1) Elles donneront des informations sur la forme exacte, le relief exact du cercueil en bois. En effet, les cercueils à restaurer n’ont pas une surface plane, les couleurs sont en relief, l’ensemble a une forme anthropomorphe (on y voit la forme des jambes, des bras, etc..). Le scanner permettra d’avoir le relevé exact, sans déformer la réalité, comme l’œil humain peut le faire.

2) Par après, sur ce scan en 3D et en couleurs, les restaurateurs de l’Istituto pourront remettre les points où ont été faites différentes analyses. Les analyses XRF (analyses non destructives sans prélèvement physiques) qui permettent d'avoir la composition des matériaux . Les analyses RAMAN (spectroscopie RAMAN) (analyses non destructives sans prélèvements physiques) qui permettent un relevé des matériaux organiques (cette spectroscopie est également utilisée pour faire des relevés de la surface de la planète Mars). Les prélèvements pour la reconnaissance du bois et de la résine. La spectroscopie infra-rouge (FTIR). Toutes ces analyses et ses prélèvements ont donc été fait sur quelques points précis des cercueils. Le scanner 3D couleur permettra d’avoir une cartographie extrêmement précise de tous ces points d’analyses et de prélèvements.

3) Elles pourront aider à créer des supports, des socles parfaitement adaptés à la forme des cercueils.

4) Elles pourront permettre de faire des reproductions parfaites et à l’échelle de ces cercueils.

Les visiteurs qui n'ont pas pu assister en direct au scan 3D couleur ces jeudi 10 et vendredi 11 décembre, pourront en voir les résultats sur l’écran projeté sur la vitre du laboratoire de restauration.