Saviez-vous qu'il existait des montres en forme de fruit, d'instrument de musique ou de coquillage ?

Avec le renouveau de l'industrie du luxe, sous le 1er Empire et la Restauration, le marché de la montre va connaître un second souffle. Les ateliers genevois lancent de nouveaux modèles, susceptibles de plaire à une clientèle féminine en quête de fantaisie et de nouveauté.

En forme de coquillages, de fruits et d'instruments de musique, ces délicates montres bijoux présentent généralement un décor fleuri constitué d'une alternance d'émaux translucides et opaques contrastant sur un fond doré. Les couleurs dominantes sont le blanc, le bleu ciel et le noir.

Montre de fantaisie
Suisse, vers 1790-1820
Inv. 2278
 

à voir dans l'exposition Once upon a time jusqu'au 17 septembre 2017