Saviez-vous que le philosophe français Voltaire possédait une manufacture d'hologerie ?

En 1755 Voltaire, temporairement contraint à l’exil, s’installe à Genève. Il est enthousiasmé par le travail des horlogers genevois, dont il apprécie la culture générale et le bon goût. Soutenant ouvertement les artisans d’origine française dans le conflit les opposant aux « Bourgeois » (artisans genevois de souche), il ira même jusqu’à établir au château de Ferney (Département de l’Ain), dès 1758, une manufacture d’horlogerie où ces derniers pourront trouver asile. Malheureusement la manufacture de Voltaire se révélera rapidement incapable de rivaliser avec l’organisation implacable de la « Fabrique genevoise ». Elle fonctionnera néanmoins, bon gré mal gré, jusqu’à la mort du philosophe en 1778.

« L'univers m'embarrasse, et je ne puis songer
Que cette horloge existe et n'ait point d'horloger
. »

Voltaire, Les Cabales, 1772

 

Montre de gousset à l’effigie de Voltaire
France (?), peut-être Manufacture de Ferney, vers 1770-1780
Mouvement en acier et laiton doré, boîtier en or ciselé et émaillé, émail flinqué bleu et émail peint en grisaille (lacune restaurée à la pâte)
Legs Godtschalck, 1915
Inv. G. 895

à voir dans l'exposition Once upon a time jusqu'au 17 septembre 2017.