PYRAMIDS AND PROGRESS

Belgian Expansionism and the making of Egyptology, 1830-1952

Projet EOS
Initié en janvier 2018, ce projet de recherche est financé par le F.R.S.-FNRS et le FWO dans le cadre du programme Excellence of Science, qui promeut la recherche conjointe entre chercheurs des communautés flamande et française de Belgique.
Projet de recherche EOS - Excellence of Science 2018-2021 (EOS ID 30885993)

Durée
2018-2022

Résumé du projet
L’égyptologie est apparue en Belgique plus tard qu’ailleurs en Europe. Mais une fois lancée, elle a connu une croissance rapide au cours de la première moitié du XXe siècle, au point que, dans les années 1930, Bruxelles a parfois été qualifiée de « capitale de l'égyptologie ».
Le projet Pyramids and Progress s’attache à l’étude de ce développement remarquable, qui s’inscrit dans le contexte de l'expansionnisme politique et industriel belge vis-à-vis de l'Égypte, un processus qui a débuté au XIXe siècle, pratiquement dès la création de l'État belge en 1830. À cette époque, la Belgique aspirait à devenir un acteur sur la scène mondiale. Cette ambition concernait non seulement le Congo, qui allait devenir une véritable colonie, mais aussi d’autres régions du monde. L’Égypte, avec sa situation stratégique en Afrique et ses monuments antiques fascinants, a joué un rôle clé.
Mais qu'est-ce qui a motivé cet intérêt belge en Égypte ? Comment la royauté, les politiciens, les diplomates, les industriels et les intellectuels belges se sont-ils positionnés dans le cadre de la doctrine expansionniste ? Et comment l'égyptologie en tant que discipline scientifique s'est-elle développée en Belgique dans ce contexte ? Les réseaux personnels, institutionnels et commerciaux des différents acteurs sont analysés et la question est posée de savoir comment cette politique a créé un climat dans lequel de célèbres égyptologues tels que Jean Capart ont pu donner à leur discipline la place de choix qu’elle occupe en Belgique.

Partenaires

  • Musées royaux d'Art et d'Histoire
  • KU Leuven – Departement archeologie
  • Université Libre de Bruxelles – Département d’archéologie
  • Universiteit Gent – Afdeling geschiedenis
  • Musée royal de Mariemont – Section Egypte et Proche-Orient

Site internet du projet
www.pyramidsandprogress.be