Preciosa

Les preciosa sont ces petits objets précieux, à la mode en Europe dès le XVIIIe siècle, qui embellissaient le quotidien des nantis et des puissants.

De petits objets précieux

Les éventails étaient autrefois un accessoire de mode tout à fait indispensable dont le Musée du Cinquantenaire vous présente une sélection unique en son genre, regroupant des exemplaires exceptionnels datés du XVIIe au XIXe siècle. La collection de bijoux regroupe à la fois des pièces de grande valeur et des parures sentimentales, dont de très rares ouvrages en cheveux. Les montres et les accessoires d’horlogerie comptent quelques pièces uniques en Europe, à la fois au point de vue esthétique et technique. La section consacrée aux lunettes et aux accessoires d’optique montre que, dans ce domaine également, il y eut très tôt une production de luxe soumise au dictat de la mode. Les miniatures, qui clôturent le parcours, retracent l’évolution d’une facette oubliée de l’art du portrait, à travers ses différentes variantes techniques et stylistiques.

Dans la salle, venez admirer également des carnets de bal, des boîtes à priser, des drageoirs, des boîtes à mouches, des flacons et des nécessaires de différents types.

Flacons à sels et vinaigrettes

Les élégantes du temps passé, comprimées dans des corsets trop serrés, étaient souvent sujettes aux évanouissements. Elles avaient pris l’habitude d’emporter dans leurs déplacements des petits flacons renfermant des sels (carbonate d’ammoniac). En cas de pâmoison, les effluves des sels, puissantes et nauséabondes, les tiraient de leur torpeur. Elles pouvaient également se tamponner les tempes et le front avec de petites éponges imbibées de vinaigre de lavande ou de colchique. Ces vinaigres de fleur, imprégnés sur une éponge, se transportaient dans une boîte métallique appelée « vinaigrette ».

Le boudoir des élégantes

En pénétrant dans cette nouvelle salle d'exposition permanente, dont la scénographie fait écho aux boudoirs des élégantes du passé, faites une rencontre inattendue avec le raffinement et l'art de vivre des XVIIIe et XIXe siècles : un véritable plaisir pour les yeux.