Plaquette décorative de Nimrud

Plaquette décorative
Nimrud (Irak)
Époque néo-assyrienne, fin IXe - VIIIe siècle av. J.-C.
Ivoire ; 11,7 x 7,4 cm
Inv. O.3009

Durant le 1er millénaire, l’art de l’ivoire connait un nouvel essor, tant dans les centres côtiers phéniciens que dans le nord de la Syrie. Des centaines de plaquettes ont été mises au jour dans des palais assyriens et dans des bâtiments officiels à Nimrud, Khorsabad, Arslan Tash ou à Assur. Ils y arrivèrent en guise de cadeaux diplomatiques, de butin de guerre ou de tribut que les villes phéniciennes étaient astreintes à payer en échange d’une relative autonomie économique au sein de l’empire assyrien.

Cet exemplaire raffiné montre un griffon devant un Arbre sacré (aujourd’hui disparu). L’animal passait pour un gardien de ce symbole de l’ordre universel. Autrefois, cette plaquette devait avoir un pendant présentant la même scène, mais en miroir, destiné à compléter symétriquement la composition. Le griffon a été affublé d'une paire d'ailes à la mode égyptienne, l’un des détails qui dénotent une production phénicienne.
 

Retrouvez cet incontournable sur notre catalogue en ligne Carmentis et dans la publication Les Incontournables du Musée, ainsi que dans nos salles Iran et proche-Orient.