Satyre agaçant une panthère

Satyre agaçant une panthère
Rome (Italie)
vers 100-150 ap. J.-C.
(d'après un original du IIe s. av. J.C.)
Marbre ; H.137 cm
Inv. A.1143

 

Suite à la conquête du monde grec par les Romains au cours du IIe siècle av. J.-C., ces derniers furent fascinés par l'art et la culture helléniques. Tableaux, sculptures, vaisselle en or et en argent, intailles et bijoux ramenés dans le butin des vainqueurs sont montrés au peuple lors des triomphes célébrés à Rome. Ils suscitent un engouement sans précédent.

Chacun ne pouvant acquérir un objet grec original, une véritable industrie de la copie vit bientôt le jour. Dès le Ier siècle av. J.-C., de nombreux ateliers réalisent des copies d'oeuvres de la grande statuaire grecque.

Celle-ci reprend une création de l'époque hellénistique mais a été sculptée avec brio 300 ans plus tard ! Bien que recomposée à partir de dizaines de fragments, elle est intégralement antique. Le satyre, aux oreilles pointues et à la queue de bouc, appartient à la suite du dieu du vin Bacchus. Il tient un bâton de chasse (lagobolon) et joue avec une panthère.
 

Retrouvez cet incontournable dans notre collection 'Rome' et dans la publication Les Incontournables du Musée du Cinquantenaire.