Coupe à boire

Coupe à boire, tournée par Sotadès et décorée par le Peintre de Sotadès
Athènes (Grèce)
Époque classique, vers 460 av. J.-C.
Céramique ; D. 12,7 cm

Cette coupe a été découverte en 1890 à Athènes dans une tombe contenant un ensemble exceptionnel de dix vases, formant une unité par leur qualité technique, l'identité de leurs créateurs et leur iconographie. Elle témoigne d'un prodigieux savoir-faire et se distingue par l'extrême finesse de ses parois et l'acuité de ses articulations. Au moins quatre vases présents dans la tombe sont signés par le potier Sotadès. Le décor a été réalisé par le Peintre de Sotadès, nommé ainsi en raison de sa collaboration avec le potier. Ses dessins délicats, peints sur un fond clair, parfois rehaussés de couleurs, montrent, comme ici, des représentations de jeunes femmes ou des scènes mythologiques rares.

Une mère et son enfant se tendent les bras. Le bébé, tout excité, gigote dans sa chaise, un objet attesté par un exemplaire en céramique trouvé à l'agora d'Athènes. Cette scène intimiste exprime avec une grande économie de moyens l'amour qui unit la mère et l'enfant. L'intérieur blanc mat de la coupe met en évidence la vignette miniaturiste centrale. L'extérieur de la coupe est entièrement noir, sauf l'intérieur du pied, d'un rouge pâle, formant un fort contraste avec l'intérieur lumineux.

Retrouvez cet incontournable dans les salles Grèce et dans la publication Les Incontournables du Musée du Cinquantenaire.