EXPOSITION PASSEE : Les douze heures des maisons vertes et autres beautés

Présentation d'une sélection d'estampes d'Utamaro
Ma 03-04-2012 - Di 27-05-2012

Estampes précieuses

Les estampes japonaises sont une des collections prestigieuses des Musées royaux d’Art et d’Histoire. Par souci de conservation, elles ne sont exposées qu’au compte-gouttes, et pour un temps limité. Ce printemps, une sélection de l’oeuvre de Kitagawa Utamaro (vers 1753-1806) sera montrée publiquement.

Portraits de femmes

L'artiste dessina sa première illustration connue en 1770 déjà, mais c’est avec ses estampes datant des années 1790 qu’il se range aux côtés des grands dessinateurs ukiyo-e comme Hokusai. Son oeuvre est généralement décrite comme un grand hymne à la femme. Par contraste avec les estampes de belles femmes (bijin-ga) de ses confrères, il réalisa, pour la première fois, des portraits en gros plan de beautés féminines, un genre appliqué jusque-là uniquement aux portraits d’acteur du théâtre kabuki. Au début, il se limita à l’élégance des jeunes courtisanes, hôtesses des salons de thé et autres stars des quartiers réservés d’Edo – l’actuel Tokyo – mais sut également dans une phase tardive faire, avec un raffi nement et une subtilité hors du commun, le portrait de femmes anonymes – mûres – dans leurs activités quotidiennes et leur rôle de mère. Aux alentours de la période d’ouverture des Serres royales à Laeken, une soixantaine de ses estampes seront à admirer au Musée d’Art japonais.

Reproductions couleur

L’éditeur français Hazan a publié les estampes d’Utamaro des Musées royaux d’Art et d’Histoire, sous le titre Les douze heures des maisons vertes et autres beautés. Le coffret de luxe contenant les reproductions couleur sur du papier de qualité permettra de prolonger le plaisir de contempler ces estampes, chez soi…