Montre 'chinoise'

Montre 'chinoise', William Ilbery
Angleterre
Vers 1800-1810
Or émaillé; 9,4 x 5,8 cm

Dans le courant du XVIIIe siècle, la Chine développa un intérêt marqué pour l'horlogerie occidentale. Cet engouement fut tel que quelques horlogers européens se spécialisèrent dans la production de montres émaillées spécifiquement destinées au marché chinois. Par rapport aux montres européennes, leur décor se caractérise généralement par l'emploi de couleurs vives et acidulées, et par la récurrence des mécanismes élaborés agrémentés de carillons et d'automates. Curieusement, les Chinois avaient pour habitude d'offrir les montres par paire, selon une tradition ancestrale voulant que les présents faits à un supérieur aillent toujours par deux. Cette coutume donna lieu à la création de couples de montres à décor identique mais inversé. Celle-ci formait une paire avec une autre conservée au Musée Patek Philippe de Genève.

Retrouvez également cet incontournable sur notre catalogue en ligne Carmentis et dans la publication Les Incontournables du Musée du Cinquantenaire.