Mobiliers funéraires des tumulus de Hesbaye

Une salle entière est consacrée aux mobiliers exceptionnels des tumulus gallo-romains de Hesbaye. Plusieurs de ces tombes monumentales sont encore visibles de nos jours dans les campagnes.

Fouilles

La plupart de ces tombes ont été explorées dans la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe. Les caveaux souterrains de trois tertres arasés d'Overhespen furent encore fouillés par le musée en 1977.

Mobilier funéraire

Édifiées pour les grands propriétaires terriens de la cité des Tungri, entre la fin du Ier et le IIIe siècle, ces sépultures se distinguent par la quantité et la qualité des objets qu'elles renfermaient, soigneusement sélectionnés pour valoriser le statut social élevé des défunts.
Les mieux dotées rassemblent de grands services de banquet, des récipients et ustensiles utilisés dans la préparation du repas, des services à ablutions et de toilette. Bien qu'essentiellement dévolus au repas offert au défunt, les dépôts s'accompagnent souvent d'objets destinés à diverses activités (outils, armes de chasse, dés et jetons de jeu, ustensiles d'écriture ou de peinture), d'éléments de mobilier d'intérieur (matériel d'éclairage, trépieds, sièges, coffrets et coffres) ou encore d'objets à valeur symbolique liés à la religion et aux croyances (oeuf d'autruche, pièces sculptées dans l'ambre ou le cristal de roche, monnaies). Certains tumulus de la fin du IIe et du IIIe siècles ont aussi livré des éléments du char et des harnachements de chevaux qui ont mené le défunt à sa dernière demeure.