Masque funéraire

Masque funéraire
Egypte
Nouvel Empire, vers 1331-1292 av. J.-C.
Toile stuquée et peinte, pâte de verre colorée ; H. 49 cm
Inv. E.6884

Les masques qui couvrent la tête et les épaules des momies apparaissent au Moyen Empire. Leur rôle était probablement de pérenniser dans l'au-delà la tête des défunts, avec les organes des sens essentiels à leur survie. Ce superbe exemplaire appartenait à un grand dignitaire de la fin de la XVIIIe dynastie. Dans un visage à l'ovale parfait, idéalement juvénile, les grands yeux légèrement obliques imposent l'intensité de leur regard. Les commissures des lèvres ainsi que les narines sont ouvertes magiquement par la peinture noire afin que le défunt puisse se nourrir et respirer dans l'au-delà. Sur le collier, les deux rangées de petites perles proches du cou font partie de ce que les anciens Egyptiens nommaient "l'or de la récompense", lots d'objets précieux offerts aux fonctionnaires méritants. Plusieurs grands dignitaires de la fin de la XVIIIe dynastie ont bénéficié de cet honneur, comme Maya, le célèbre trésorier de Toutânkhamon. 

Ce masque funéraire est arrivé aux MRAH avec l'héritage du roi Léopold II.

Ce masque funéraire est un incontournable de l'exposition Sarcophagi qui se tient dans nos salles jusqu'au 20 avril 2016. Les visiteurs, fascinés par sa beauté et la sérennité qu'il dégage, le prennent régulièrement en photo pour le poster sur leurs réseaux sociaux !

Retrouvez également cet incontournable sur notre catalogue en ligne Carmentis et dans la publication Les Incontournables du Musée du Cinquantenaire parue chez Ludion, en 2015.