Liste rouge d'urgence des biens culturels en péril

L'ICOM et l'Observatoire international du trafic illicite des biens culturels

Le Conseil international des Musées (ICOM), créé en 1946, représentant les musées et les professionnels des musées, a pour mission de promouvoir et protéger le patrimoine culturel et naturel, présent et futur, matériel et immatériel. Par la création, en 2013, du premier Observatoire international du trafic illicite des biens culturels, l'ICOM place la lutte contre ce phénomène au coeur de ses missions du service public. Les Listes rouges ont été conçues pour contribuer à contrer le trafic d'objets issus de certains pays.

La Liste rouge d'urgence des biens culturels syriens en péril

Suite à des rapports faisant état de dommages et de pillages sur de nombreux sites patrimoniaux en Syrie, l'ICOM a décidé de publier la Liste rouge des biens culturels syriens en péril dans le but d'aider les professionnels de l'art et du patrimoine et les agents des forces de l'ordre à identifier les objets syriens qui  sont protégés par la législation nationale et internationale. Afin de faciliter leur identification, la Liste rouge d'urgence illustre les catégories ou types d'objets culturels qui sont les plus susceptibles d'être achetés et vendus illégalement.

La Syrie

Le territoire de la Syrie fut pendant plusieurs millénaires le foyer de diverses cultures et royaumes anciens : tribus préhistoriques, sociétés islamiques, croisés européens, marchands persans, empires abbasside et ottoman. La diversité du patrimoine culturel syrien se reflète dans sa pluralité. La destruction en cours des sites et la disparition d'objets culturels appauvrissent notre connaissance et notre compréhension du patrimoine culturel de ce pays et de ses inestimables contributions au patrimoine mondial.

La Liste rouge d'urgence des biens culturels syriens en péril est disponible en téléchargeant le fichier pdf ci-joint.