La Tour japonaise et le Pavillon chinois

Une vision d’Extrême-Orient vous attend à Laeken. Dans un écrin de verdure, à proximité du Palais royal et du Heysel, se dressent la Tour japonaise et le Pavillon chinois.

Construit par l’architecte parisien Alexandre Marcel, à l’initiative de Léopold II, l'architecture du Pavillon chinois rappelle un pavillon de thé de Sanghai. Il présente d’importantes collections qui déclinent toute la gamme de porcelaine chinoise d’exportation destinée à l’Europe. À leur manière, ces collections témoignent de l’essor des relations économiques intervenues entre la Chine et le Vieux Continent aux XVIIe et XVIIIe siècles, par le biais des Compagnies des Indes.

La Tour japonaise a été construite pour l’Exposition Universelle de Paris en 1900 où la Compagnie des Messageries Maritimes exposait un panorama des pays d’Outre-Mer («le Tour du Monde»). Elle a ensuite été rachetée par Léopold II qui souhaitait ériger sur le site avoisinant le château de Laeken des témoins d’architectures non européennes. Actuellement, la Tour japonaise présente des collections issues de l’intérêt extraordinaire qu’a professé l’Europe envers le Japon artistique: en effet, entre le milieu du XVIIe siècle et le milieu du XVIIIe siècle, l’Europe a fait le succès de ses porcelaines décoratives, et dans la seconde moitié du XIXe siècle jusqu’au début du XXe, elle s’est enthousiasmée pour l’ensemble des métiers d’art japonais présentés aux expositions universelles.

Visite guidée adulte (15-20 pers.):
€ 65 en semaine; € 80 le samedi
+ entrée du musée € 3,00

Jours de visites:
sur rendez-vous, du mardi au samedi

Durée:
1:30