Cratère

Cratère attribué au « Peintre de la naissance de Dionysos »
Tarente (Italie)
Époque classique, vers 400 av. J.-C.
Céramique ; H.91 cm
Inv. A.1018
 

En Italie du Sud, les potiers développent un art de la céramique largement inspiré des vases attiques mais adapté à la culture de cette région, née du contact étroit entre les immigrants grecs et les populations locales. De tels vases ont été, pour la plupart, retrouvés dans des tombes. La scène représentée ici reflète cette fonction funéraire : Héraclès, reconnaissable à sa peau de lion et à sa massue, est emmené, après sa mort, vers l’Olympe dans le char d’Athéna, sa déesse protectrice. Sous celui-ci apparaît Dionysos au banquet, encadré de bacchantes et de satyres, dont le culte est souvent considéré à cette époque comme une promesse de félicité après la mort. L’ensemble de ce tableau évoque donc l’assurance d’un au-delà bienheureux, une croyance très développée en Italie du Sud. La forme de ce grand cratère, destiné à l’origine à mélanger le vin et l’eau, est inspirée du métal comme les anses découpées et ornées de têtes de canards.

 

Retrouvez cet incontournable dans la salle Grèce et dans la publication Les Incontournables du Musée du Cinquantenaire.