Conservation, IR, UV, imagerie 3D : les statuettes d'exécration égyptiennes

EES et le Portable Light Dome multi-spectral

Le projet intitulé « Egyptian Execration Statuettes » (EES) a pour objectif de créer des images 2D+ et 3D multispectrales d'une série d'objets particulièrement fragiles de la collection égyptienne des MRAH et cela afin: 1) d'assurer leur conservation en réduisant les manipulations futures, et 2) de faciliter leur étude en documentant ce qui figure sur leur surface. L'étude de cas sélectionnée concerne 104 statuettes d'exécration, des figurines d'argile grossièrement modelées représentant des prisonniers et datant du Moyen-Empire (vers 1850 av. J.C.) (Posener 1940). Leur surface est couverte de textes hiératiques, un ancien système d'écriture cursive égyptienne, énumérant les ennemis de l'empire égyptien florissant. L'accent est mis sur les voisins directs de l'Égypte (Libye, Nubie et le Levant), mais les textes font également référence aux ennemis égyptiens. Par conséquent, ces objets sont des sources précieuses pour notre connaissance de la géographie politique antique de la région. Ils sont reconnus internationalement comme « Prime Cultural Heritage Artefacts ». Malheureusement, l'étude de ce type de collection est entravée par leur mauvais état de conservation. En effet, comme ces objets sont façonnés en argile et non cuits, toute manipulation ou intervention peut entraîner une perte considérable de matière. À ceci, il faut ajouter un second obstacle majeur pour les chercheurs : la préservation partielle des traces d'encre et leur faible visibilité en lumière blanche.

En collaboration avec le KU Leuven Digital Lab et ESAT-VISICS, le projet est engagé dans le développement d'un système d'imagerie multispectral, multi-lumières et facilement transportable : le « Portable Light Dome Multi-spectral » (MS PLD). Comme nos autres systèmes de type « Portable Light Dome » (le Microdome à lumière blanche et le Minidome) (Willems et al., 2005) se sont révélés particulièrement adaptés à l'enregistrement et à la visualisation de surfaces argileuses (par exemple, Hameeuw & Willems 2011), il a été décidé de relever ce nouveau défi selon une approche identique. L'objectif principal est d'améliorer la lisibilité des inscriptions hiératiques des figurines d’exécration en utilisant la photographie UV et IR, tout en produisant des modèles 3D fiables et en permettant aux chercheurs d'examiner les résultats en association avec les caractéristiques de l'objet physique. Le nouveau module interactif multispectral offre la possibilité de rechercher les conditions de visualisation les plus optimales en alternant les calculs basés sur les enregistrements réalisés au moyen de cinq spectres différents (infrarouge, rouge, vert, bleu et ultraviolet), calculés avec des algorithmes stéréométriques photométriques.

Résultats préliminaires

Les tests préliminaires réalisés sur une sélection de figurines avec le MS PLD ont donné des résultats très prometteurs. La lisibilité des inscriptions rouges, représentant la grande majorité des textes, s'est sensiblement améliorée, permettant ainsi de reconstituer des parties d'une inscription précédemment considérée comme perdue. Par ailleurs, les caractéristiques géométriques des figurines peuvent être visualisées de manière interactive par le système de visualisation du PLD, ce qui permet d'étudier leur processus de fabrication mais aussi de mener d'autres études relatives aux techniques artistiques mises en œuvre.

Bien que l'objectif principal du projet soit de développer de nouvelles techniques d'imagerie MS, il comprend également une analyse complète de l'état de conservation des objets, une étape indispensable au développement de ces techniques. De plus, la composition chimique de l'argile et des pigments a été déterminée au moyen d’un analyseur portable par fluorescence X, confirmant la présence de pigments d’ocre rouge et de noir de carbone.

Au terme du projet, la collection des figurines d’exécration de Bruxelles sera documentée dans son entièreté. Le système MS PLD sera également testé sur une gamme plus large de matériaux portant des inscriptions ou des pigments, tels les ostraca, tablettes, papyrus, etc. D’autres analyses non destructives des matériaux sont également envisagées. Le projet EES permet ainsi une étude novatrice et approfondie de cette précieuse collection par des égyptologues, des archéologues et des conservateurs.

Remerciements

Ce projet est financé par le SPP politique scientifique belge (Belspo): Brain-be Pioneer BR/121/PI/EES et soutenu par l'IAP VII/14: Greater Mesopotamia. Le développement du MS PLD est réalisé en collaboration avec le projet RICH (Illuminare, KU Leuven), le Digital Lab de la Faculté des Arts (KU Leuven) et le département d'électrotechnique ESAT-VISICS (KU Leuven).

L’équipe EES :

Luc Delvaux (MRAH), coordinateur

Hendrik Hameeuw (MRAH/KU Leuven), co-coordinateur

Athena Van der Perre (MRAH), chercheur

Vanessa Boschloos (MRAH / UGent), chercheur
 

Personnes impliquées dans la recherche :

Dennis Braekmans (TU Delft / Leiden University)

Monique Deruette (MRAH)

Martine Gruselle (AERE)

Eric Gubel (MRAH)

Stan Hendrickx (MAD faculty, Hasselt)

Luc Limme (MRAH/AERE)

Sylvia Lycke (UGent)

Elena Marinova (CAS, KU Leuven)

France Ossieur (MRAH)

Marc Proesmans (ESAT-VISICS, KU Leuven)

Steven Saverwyns (KIK-IRPA)

Peter Vandenabeele (UGent)

Bruno Vandermeulen (Digital Lab, KU Leuven)

Marina Van Bos (KIK-IRPA)

Véronique Van Der Stede (MRAH)

Luc Van Gool (ESAT-VISICS, KU Leuven)

Lieve Watteeuw (Illuminare, KU Leuven)

Publications

Autres lectures

  • G. Posener, Princes et pays d'Asie et de Nubie. Textes hiératiques sur des figurines d'envoûtement du Moyen Empire (Brussels: Fondation Égyptologique Reine Élizabeth, 1940)
  • G. Willems, F. Verbiest, W. Moreau, H. Hameeuw,K. Van Lerberghe & L. Van Gool, Easy and Cost-Effective Cuneiform Digitizing, in: M. Mudge, N. Ryan & R. Scopigno (eds.),in The 6th International Symposium on Virtual Reality, Archaeology and Cultural Heritage (VAST 2005), ed. By M. Mudge, N. Ryan, R. Scopigno (Eurographics Assoc, Aire-la-Ville, 2005), p. 73-80
  • H. Hameeuw & G. Willems, 2011, New Visualization Techniques for Cuneiform Texts and Sealings, Akkadica 132/2, p. 163-178.
See video
See video