Collection Proche-Orient et Iran en détail

PÉRIODE SÉLEUCIDE ET PARTHE (323 av. J.-C.-224 ap. J.-C.)

En 334 av. notre ère, Alexandre le Grand conquiert depuis l'Hellespont l'empire achéménide. À sa mort en 323, l'Iran, la Mésopotamie et la Syrie septentrionale passent sous le contrôle des Séleucides. Le grec devient la langue officielle.

En 238 av. J.-C., la province de Parthava, au Sud-est de la mer Caspienne, où habitent les Parthes, un peuple d'origine iranienne, se détache de l'empire. Leur puissance permet de conquérir de nouveaux territoires aux dépens des Séleucides. Avec les règnes de Mithridate I (171-138 av. J.-C.) et II (123-87 av. J.-C.) l'empire parthe atteint son apogée. L'Euphrate représente alors la frontière entre les Parthes et l'empire romain. Les Parthes entretiennent des contacts diplomatiques avec la Chine de la dynastie des Han et contrôlent la Route de la Soie, le lien entre l'Extrême-Orient et l'Occident romain. Le royaume parthe, organisé de manière féodale, prend fin avec la révolte d'Ardashir, un souverain local issu de la province de Fars. En 224 ap. J.-C., il bat le roi parthe Artaban et la dynastie sassanide prend le pouvoir.

La collection comporte des sceaux, des monnaies, des bijoux et des céramiques de cette époque. De même, des tablettes d'époque séleucide et des poteries d'époque parthe sont également présentées dans les collections du Proche-Orient ancien.