Collection Proche-Orient et Iran en détail

ÉLAM (ca. 2.800-550 av. J.-C.)

L'Élam est l'ancien nom de la partie sud-ouest de l'Iran située entre la Mésopotamie, le golfe Persique et la chaîne du Zagros. Déjà à la fin du 4e millénaire on y trouve les premiers centres urbains. L'histoire de l'Élam est fortement liée à celle de la Mésopotamie voisine. L'élamite s'écrivait en cunéiforme, au même titre que les langues mésopotamiennes. Cependant, la civilisation élamite présente des caractéristiques spécifiques.

Son apogée se situe durant la période Médio-élamite (1.450-1.100 av. J.-C.). De cette époque date la fondation de Tchoga Zanbil, centre religieux comprenant plusieurs temples et une ziggourat. L'invasion de Nebouchadnezzar I de Babylone (1.125-1.104 av. J.-C.) met fin à cette période. Durant la période Néo-élamite (1.100-550 av. J.-C.), l'Élam entre en conflit avec l'Assyrie expansionniste. Le sac de la capitale Suse, en 646 av. J.-C., par Assurbanipal marque la fin définitive de l'Élam en tant que puissance politique.

La collection présentée comporte des céramiques, des outils et armes en bronze, des figurines en terre cuite et en bronze. Des briques de Suse et des carreaux muraux glaçurés de Tchoga Zanbil portent des inscriptions royales.

 

Carreau mural à inscriptions royales du roi Ountash-Napirisha, Tchoga Zanbil, 1.340-1.300 av. J.-C. (inv. IR 849)