Bodhisatva Dashizhi

Bodhisattva Dashizhi
Région de Linfen, Shanxi (Chine)
Dynastie Jin, XIIe siècle
Bois, traces de polychromie, cristal de roche ;
H. 225 cm
Inv. EO.1693

Dès la dynastie Han, le bouddhisme fut introduit en Chine depuis l’Inde. Dans la forme de bouddhisme qui y fut diffusée, le Mahayana ou Grand Véhicule, les bodhisattva jouent un rôle majeur. Un bodhisattva est un être sur le point d’atteindre le Nirvana, mais qui en diffère le moment afin d’aider les êtres vivants sur terre à connaître eux-mêmes l’Illumination.

Cette sculpture représente Mahasthamaprapta (Dashizhi en chinois), un bodhisattva traditionnellement représenté dans les temples chinois à la gauche du Bouddha Amitabha. Le diadème, le collier, le bracelet et la ceinture évoquent le Bouddha historique, Shakyamuni, qui vécut comme un prince avant de se vouer à sa vocation religieuse. Les yeux scintillants ont été réalisés en cristal de roche. Une statue bouddhique était en effet consacrée par la cérémonie d’ouverture des yeux, rite qui lui conférait une âme. Elle devenait dès lors un objet de culte.
 

Le 8 février 2016 débute en Chine l'année du Singe de Feu !

 

Retrouvez cet incontournable dans la salle Chine du Musée du Cinquantenaire, sur notre catalogue en ligne Carmentis et dans la publication Les Incontournables du Musée du Cinquantenaire parue chez Ludion, en 2015.