Au lit !

Nouvelle aile

Dans le but d'y exposer les collections d'art non européen, une nouvelle aile fut construite au Musée du Cinquantenaire sous l'entre-deux-guerres. C'est sous une des coupoles néo-classiques des années 30 que vous pouvez découvrir ce lit-alcôve chinois, laqué de rouge et décoré d'éléments dorés.

Conversation intime

Ce type de lit-alcôve n'était pas uniquement utilisé pour dormir la nuit. On pouvait s'y retirer au cours de la journée pour y lire au calme ou y tenir une conversation privée avec quelqu'un. Parfois, on plaçait une table devant le lit, pour pouvoir écrire ou prendre un repas informel. Ce lit se compose de deux parties : un vestibule avce des petites armoires pour y ranger par exemple des chaussures et des vêtements, et la partie arrière où se trouvait le matelas.

Origine

Le lit-alcôve du Musée est originaire de la province chinoise de Zhejiang et date du XVIIIe siècle, du temps de la Dynastie Qing.